Tetsuhiko Asai (1935-2006) : « Kaminari-Arashi »

Tetsuhiko Asai
Jodan Geri de Tetsuhiko Asai

Tetsuhiko Asai fut l’un des plus célèbres karatékas issus de la JKA. Surnommé « Kaminari-Arashi » ou « Orage tonitruant », il fut craint aussi bien pour sa férocité que pour la fluidité de ses mouvements. Par ailleurs, il étudia plusieurs arts martiaux comme le White Crane Kung Fu inspiré de la Grue. Il étudia également le judo, le kendo et le jodo.

L’enfance de Tetsuhiko Asai et sa découverte du karaté

Il est né en 1935 sur l’île de Shikoku au Japon. Des années plus tard, il débuta le karaté en 1935. De plus, il étudia cette discipline à l’université Takushoku. Son instructeur fut le légendaire Masatoshi Nakayama. Ce dernier étudia le karaté sous la férule de Gichin Funakoshi. Asai s’entraîna avec des légendes comme Kanazawa, Enoeda, Shirai, Mikami…

Les débuts d’Asai au sein de la JKA (Japan Karate Association)

En 1958, il obtient son diplôme de l’université Takushoku. Par la suite, Nakayama lui conseillera d’intégrer la JKA. Il gagnera les championnats du Japon de Karaté (Kumite) en 1961. La même année, il obtiendra son diplôme d’instructeur. En 1963, il remportera également les championnats en Kata.

Transmission de son art, et découverte d’autres arts-martiaux

En 1965, il se rend à Taïwan pour enseigner le karaté. Peu de temps après, il rencontra Chen Hong-Zong. Ce dernier fut le frère aîné de sa femme. Chen maîtrisait également le White Crane Kung Fu. Ainsi, les deux hommes devinrent amis et partagèrent leurs connaissances. Par la suite, il se rend à Hawai en 1966. Trois ans plus tard, il retourne à Taïwan. Le karaté y devint tellement populaire, qu’il créa la fédération de Karaté do du Taipei. Malheureusement, il retourna contre son gré au Japon. En effet, on le soupçonna à tord de se servir du karaté pour importer le communisme à Taïwan. Il continuera à enseigner en Chine, à Hong-Kong ou en Amérique.

Décès de Nakayama et divisions au sein de la JKA

En 1987, Nakayama décède. Peu de temps après, Nobuyuki Nakahara un riche homme d’affaires devient le nouveau président de la JKA. Certains instructeurs comme Asai furent opposés à cette nomination. Ainsi, cette situation provoqua des scissions au sein de la JKA. Des années plus tard, Asai fonda la JKS (Japan Karaté Shotorenmei). Malgré la maladie, Asai poursuivit la transmission de son art. Malheureusement en 2006, il décède à l’âge de 71 ans suite à une insuffisance cardiaque. Quelques temps après, il reçoit à titre posthume son 10 ème dan.

Démonstration de Karaté d’Asai : https://www.youtube.com/watch?v=u8Fz-PFcPj0

Découvrez notre équipement de Karaté : https://bushiwear.eu/categorie-produit/disciplines/equipements-karate/

Étiquettes : ,

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Related Post

Lucien CarbinLucien Carbin

Ancien champion hollandais de Muay-Thaï, Kick-boxing ou sports de combat en général, il inspira des champions comme Rob Kaman ou Ernesto Hoost. Il dirige désormais sa salle et forma des

Taiji Kase (1929-2004)Taiji Kase (1929-2004)

9 ème dan de Karate, Taiji Kase apprit le Karaté sous la férule de Gichin Funakoshi et surtout de son fils Yoshitaka. Il développa sa propre interprétation du Karaté Shotokan :

Gichin FunakoshiGichin Funakoshi

Il est né en 1868 et est originiaire du district de Yamakawa à Shuri. Funakoshi était de frêle stature et vers l’age de onze ans il débuta la pratique du