BushiWear Jiu-jitsu/JJB,Non classé Mitsuyo Maeda : “Conde Koma”

Mitsuyo Maeda : “Conde Koma”

0 Comments 1 h 39 min
Mitsuyo Maeda
Mitsuyo Maeda

Élève direct de Jigoro Kano le fondateur du Judo, Maeda contribua grandement à l’essor du Judo au Brésil. Des années plus tard, il forma un certain Carlos Gracie. Ce dernier est à l’origine du “Gracie Jiu-jitsu” ou jiu jitsu brésilien. 

La découverte des arts martiaux par Mitsuyo Maeda

Mitsuyo Maeda ou Mitsuo Maeda est né au Japon en 1878 dans le village de Funazawa. Maeda vivra dans cette ville jusqu’ à l’âge de 8 ans. Il vivra par la suite à  Tokyo. Plus tard, son père lui fera découvrir la pratique du sumo. Le jeune Mitsuyo se passionne pour cette discipline, et se fera appelé le Sumo Kid.Toutefois, il finira par s’apercevoir  que son petit gabarit n’était pas adapté à cette discipline. Ses parents l’inscrivent alors à l’université de Waseda. Maeda commence alors la pratique du Jiu-jitsu. 

Jigoro Kano forme Maeda au Judo

Jigoro Kano a appris plusieurs styles de jiu-jitsu. En 1882, il fonde le kodokan et y enseigne sa vision personnelle du jiu-jitsu traditionnel.  Son objectif n’est pas seulement de former des combattants. Il s’agit également d’améliorer la personnalité du pratiquant à travers l’entraînement. C’est ainsi que naîtra des années plus tard  le Judo. Maeda fut l’un des premiers combattants à étudier sous la férule de Kano. Il fut également un de ses élèves les plus sérieux. C’est ainsi qu’il remporta de nombreux combats.

Diffusion du Judo à travers le monde

Devenu l’un des meilleurs élèves de Jigoro Kano, Maeda a l’occasion de faire connaître son art à travers le monde dès 1904. Ainsi, il se rendit en Grande-Bretagne, en Espagne, au Brésil et bien évidemment aux Etats-Unis. D’ailleurs, le jiu-jitsu était très populaire aux Etats-Unis. Ainsi, Maeda réalisa de nombreuses démonstrations dans les bases militaires américaines. Ce fut l’occasion pour lui de montrer l’efficacité de sa discipline en affrontant et battant de nombreux lutteurs, boxeurs, bagarreurs de rue… Malgré son gabarit (1m64 pour 64 kilos), il parvint à battre des combattants bien plus imposant que lui (notamment grâce à sa maîtrise du combat au sol). En plus d’affronter des lutteurs, Maeda n’hésita pas à défier publiquement des champions du monde de boxe. Des années plus tard, tout comme Maeda, les membres de la famille Gracie n’hésitèrent pas à défier publiquement des combattants d’autres disciplines. L’objectif pour eux était de démontrer la supériorité du JJB sur les autres disciplines. 

Création du Gracie Jiu-Jitsu

Maeda se rend pour la première fois au Brésil en 1914. Il se rend d’abord dans le nord du pays (Belèm et Manaus). Peu de temps après, il décide de s’installer définitivement au Brésil. Il obtient également la nationalité brésilienne et se fait appeler Otàvio Maeda. A cette époque, beaucoup de japonais se sont installés dans le nord du brésil. Maeda fera ensuite la connaissance de Gastao Gracie. Les deux hommes devinrent rapidement de bons amis. Gastao fut le père de Carlos et Hélio Gracie (les deux frères ont joué un rôle déterminant dans la création et la diffusion du jiu-jitsu brésilien. 

Maeda (à la demande de Gastao) enseigne le jiu-jitsu à Carlos. L’enseignement de Maeda porte aussi bien sur les techniques de percussion que sur les projections ou le ne-waza (combat au sol). Carlos enseigna à son tour le JJB à ses frères. C’est ainsi que les frères Gracie développeront plus tard leur propre méthode de combat axée sur la self-défense. Autre point important, leur style de combat a pour but de battre des adversaires plus fort physiquement par la technique et non la force. 

Diffusion du judo et du jiu-jitsu dans tout le Brésil

Maeda n’enseigna pas son art exclusivement aux membres de la famille Gracie. Il enseigna également à d’autres combattants comme Luis Branca. Ce dernier et bien d’autres ouvriront par la suite leurs propres dojos et académies Par ailleurs, de nombreux experts japonais comme Takeo Iano ou Kazuo Yoshida contribuèrent à l’essor des arts martiaux japonais dans tout le Brésil. En 1921, Maeda ouvre à son tour sa propre académie : la “Conde Coma Judo Clube”.  

Décès et héritage posthume

Afin de récompenser la promotion des arts martiaux japonais par Maeda, le Kodokan lui décernera le grade de 7ème dan le 27 novembre 1941. Malheureusement, Maeda décède le lendemain à Belèm.. En résumé, Maeda a  grandement contribué à l’essor du Judo et du Jiu-Jitsu au Brésil. Il formera les membres de la famille Gracie. Ces derniers seront à l’origine du JJB. Grâce à Royce Gracie qui remportera dès 1993 les premiers UFC, le monde entier  découvrira l’efficacité de cette discipline axée sur le combat au sol.

Reportage en Anglais sur Maeda : https://www.youtube.com/watch?v=a7bGicd0Zhc

Découvrez notre équipement complet de JJB : https://bushiwear.eu/categorie-produit/disciplines/jiujitsubresilienjjb/

Étiquettes : , , ,

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post