BushiWear Blog,Karate,Non classé Fumio Demura : “ The Real Miyagi”

Fumio Demura : “ The Real Miyagi”

0 Comments 22 h 29 min
Fumio Demura
Fumio Demura à droite, en compagnie de Bruce Lee et Steve Mc Queen

9 ème dan de Karate Shito Ryu et de Kobudo d’Okinawa, Fumio Demura fut l’un des premiers à importer le karaté aux Etats-Unis. Auteur de nombreux livres sur le karaté, il fit également la une de nombreux magazines d’arts martiaux.Il doubla également Pat Morita (Mr Miyagi) dans la saga Karaté Kid. 

La naissance de Fumio Demura et ses débuts dans le monde des arts martiaux

Fumio Demura est né à Yokohama  au Japon le 15 septembre 1938. Issu d’une grande famille, il avait 4 frères et 2 sœurs. Enfant timide, le jeune Fumio souffrait également d’une sévère infection des amygdales. Son médecin lui recommande alors de pratiquer les arts martiaux afin de renforcer son corps. C’est ainsi qu’il commence la pratique du Kendo à l’âge de 8 ans. Élève de Asano Sensei, ce dernier lui apprend également certains rudiments du karaté. 

Demura se consacre exclusivement au Karaté

En 1952, Fumio s’entraîne véritablement au Karaté auprès de Ryusho Sakagami. Ce dernier pratique alors le karaté de style Shito-ryu.  Demura s’entraîne alors quasiment tous les jours malgré la dureté des entraînements. Toutefois, il échoue à son premier passage de grade. Malgré cet échec, le jeune Demura ne se décourage pas et décide d’intensifier ses séances d’entrainements. En plus du karaté, il  étudie également le Kobudo auprès de Taisaburo Nakamura, puis auprès de Shinken Taira.

Succès en compétition

Kenwa Mabuni (fondateur du style Shito-Ryu) meurt en 1952. Suite à son décès, certains de ses élèves fondèrent leurs propres organisations. Ryusho Sakagami (un de ses élèves) fonda quant à lui la Shito Ryu Itosu Kai Organisation. Quelques années après, en 1961, Sakagami organise les premiers All Styles All Japan Karate Championships. Demura remporta ce championnat ouvert à tous les styles de Karaté. Il avait gagné précédemment les East Japan Championships. Demura obtient également sa ceinture noire 1 er dan. Entre 1961 et 1964, il  fait  partie des 8 meilleurs combattants du Japon. Il a également l’opportunité de s’entraîner avec de nombreux experts de karaté et Kobudo parmi lesquels : Kenei et Kenzo Mabuni, Teruo Hayashi, Shoshin Nagamine et bien d’autres.

Rencontre avec Don Draeger et départ pour les Etats-Unis.

En 1963, Sakagami et Demura participent au All Japan Kobudo Taikikai (démonstration de Kobudo). C’est à cette occasion que Demura fera la connaissance de Donn Draeger. Ce dernier fut un célèbre historien des arts martiaux. Par la suite, Draeger et Demura deviendront de bons amis. Demura fera également la connaissance de Dan Ivan (un des pionniers du Karaté américain).

En 1964, Draeger invite Demura aux Etats-Unis. Toutefois, Demura ne s’installera aux Etats-Unis qu’à partir de 1965. Il enseignera alors au dojo de Dan Ivan à Los Angeles. Par respect pour Dan Ivan (pratiquant du karaté Shotokan), il apprendra et enseignera en plus du Shito-Ryu, le karaté Shotokan jusqu’ en 1986. 

En 1965, Demura exécute une démonstration de Kobudo lors du tournoi international de Karaté de Ed Parker. Ce tournoi a été sponsorisé par le célèbre magazine Black Belt. Il rencontrera Chuck Norris pour la première fois lors de cet événement. L’année suivante, il fera la couverture de Black Belt pour la première fois. Trois ans plus tard, le célèbre magazine l’introduit au Black Belt Hall of fame. En 1975, Black Belt lui décernera le titre d’homme de l’année. 

Ouverture de son propre dojo, démonstrations de karaté et popularité croissante

Durant les années 70, Demura dispense ses cours dans son propre dojo à Los Angeles. Il y enseigne alors le Shito-Ryu ainsi que le  Kobudo. Demura devient extrêmement populaire et effectue de nombreuses démonstrations. Il sera l’un des premiers à réaliser des démonstrations sur fond musical. Toutefois, il sera critiqué par certains dont son maître Sakagami. Malgré tout, il recevra une standing ovation lors des championnats du monde de Karaté organisés par la WUKO à Palm Beach.

Carrière dans le cinéma, succès international et décès

Demura a toujours voulu devenir acteur. Toutefois, son père s’est toujours opposé aux rêves de son fils. En 1977, il réalise enfin son rêve. Il joue alors dans le film The Island of Docteur Moreau avec Burt Lancaster et Michael York. 

En 1984, il devient célèbre dans le monde entier avec la saga Karaté Kid. Demura était la doublure de Pat Morita pour les scènes de combat. D’ailleurs, les deux hommes deviendront de bons amis et travailleront sur de nombreux projets. L’aventure Karate Kid se poursuivra en 1986 et 1989. Devenu une superstar du grand écran, Demura continue malgré tout à enseigner dans son dojo de Los Angeles. Malheureusement, il sera victime d’une attaque cardiaque lors du tournage de la série TV O’hara. Une fois rétabli, il participe à d’autres projets comme The next Karate Kid, The Rising Sun ou Mortal Kombat. 

À partir des années 2000, Demura reçoit de nombreuses distinctions principalement pour la diffusion du Karaté et du Kobudo aux Etats-Unis. En 2015, Kevin Derek réalise le documentaire The Real Miyagi  relatant la vie de Demura. Ce documentaire sera un succès critique et commercial. Sensei Demura meurt le 24 avril 2023 à l’âge de 84 ans. Il aura marqué de nombreuses générations de pratiquants d’arts martiaux aussi bien pour son talent de combattant, que pour ses rôles au cinéma ou sa générosité. 

Vidéo hommage à Fumio Demura : https://www.youtube.com/watch?v=KySJpdYctwk

Découvrez notre équipement complet pour le karaté : https://bushiwear.eu/categorie-produit/disciplines/equipements-karate/

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post

Le gomboLe gombo

Le gombo est un légume très apprécié en Afrique. Par ailleurs, il est beaucoup consommé en Amérique, aux Antilles et même dans le sud de l’Europe. Beaucoup de gens le

AcérolaAcérola

L‘acérola est une baie également appelée cerise d’Amazonie ou des Barbades et très riche en vitamine C. Ainsi, les gens en consomment pour lutter contre la fièvre ou la dysenterie.