Rocky Marciano (1923-1969) : L’homme qui inspira la saga « Rocky »

Rocky Marciano

Rocky Marciano est l’un des très rares boxeurs à n’avoir jamais perdu un combat professionnel. Ses convictions religieuses l’ont conduit à prendre sa retraite. Le personnage de Rocky Balboa a largement été inspiré de sa vie.

La jeunesse de Rocky Marciano

De son vrai nom Rocco Francis Marchegiano, il est né en 1923 à Brockton dans le Massachusets. D’origine italienne, il a deux frères et trois sœurs. Il a failli perdre la vie à cause d’une pneumonie alors qu’il est seulement âgé de 18 mois.

Étant enfant, il se passionne pour le baseball et le football. Il quitte l’école lorsque il a 10 ans. Par la suite, Rocky Marciano travaille dans des véhicules de livraison et en tant que cordonnier, avant de rejoindre en 1943 l’armée américaine en pleine seconde guerre mondiale.

Sa carrière de boxeur

On raconte que c’est durant son service militaire qu’il aurait véritablement découvert la boxe. Il a notamment remporté le tournoi de boxe amateur des forces armées, son bilan en amateur est de 8 victoires pour 4 défaites.

En 1948, il débute véritablement sa carrière professionnelle en battant Harry Billzarian. Rocky remporte ses 16 premiers combats par ko avant la 5 ème reprise. Face à la difficulté de certains à prononcer son nom de famille (Marchegiano), son gestionnaire Al Weill propose de créer un pseudonyme. C’est ainsi que Rocky Marchegiano deviendra Rocky Marciano.

Rocky enchaîne les victoires et bat Carmine Vingo lors de la 6 ème reprise, suite à ce combat ce dernier passera tout près de la mort. En 1950, il affronte et bat Roland La Starza par décision partagée. Les deux boxeurs étaient jusque à présent invaincus et ce fut certainement le combat le plus difficile de la carrière de Rocky. Il enchaîne les victoires et remporte son combat face au redoutable Joe Louis.

Il continue à éliminer la concurrence, et en 1951 Rocky alors âgé de 28 ans a enfin l’opportunité de combattre pour le titre mondial face à Jersey Joe Walcott (38 ans). Rocky remporte le combat même si Walcott l’a envoyé au tapis lors de la 1ère reprise. La revanche eu lieu l’année suivante et Walcott perd par ko au premier round. Rocky gagne successivement contre LaStarza, Ezzard Charles et Don Cockell. Son dernier combat fut contre Archie Moore en 1955 (victoire à la neuvième reprise). Rocky (32 ans) prend sa retraite en 1956, son bilan chez les pros est de 49 victoires et 0 défaites.

Sa vie après sa retraite

Certains affirment que sa foi l’a poussé à prendre sa retraite. Toutefois, en 1959 Rocky envisage un temps de battre le nouveau champion du monde Ingemar Johansson. Par la suite il apparaîtra à la télévision, deviendra arbitre de lutte, commentateur de boxe… En 1969, il participe au tournage de The Superfight : Marciano vs Ali. Les deux boxeurs sont alors filmés en train de faire du sparring. L’idée était d’imaginer un combat entre les deux boxeurs à leur apogée, la première version de ce duel est un combat remporté par Marciano, la seconde version fait d’Ali le vainqueur.

Son décès

Rocky décède tragiquement le 31 Août 1969 suite à un accident d’avion. L’avion se heurta a un arbre, et Marciano en présence de Frankie Farell et de son fils aîné Lew Farell décèdent tous sur le coup.

Son style de combat

Rocky était principalement un « swarmer » : boxeur qui met constamment la pression à ses adversaires. Il n’était pas le plus habile techniquement, mais son courage, son endurance et son punch lui ont permis de gagner tous ses combats.

Découvrez tous nos équipements de boxe anglaise en cliquant sur ce lien : https://www.bushiwear.eu/categorie-produit/disciplines/boxeanglaise/

Étiquettes : ,

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Related Post

Sarah OurahmouneSarah Ourahmoune

Née en 1982, Sarah Ourahmoune remporta les championnats du monde en 2008. De plus, elle a été vice-championne olympique aux jeux olympiques de Rio en 2016, alors qu’elle gérait parallèlement