Miyamoto Musashi (1584-1645) : “le guerrier invincible”

0 Comments 11 h 14 min
miyamoto musashi

L’enfance de Miyamoto Musashi

Miyamoto Musashi est né en 1584. Son père samurai du clan Shinmen se nomme Hirata Munisai. De plus, Hirata maitrisait plusieurs styles d’arts martiaux : le ju jitsu et le jitte (arme japonaise similaire au Sai). Par ailleurs, il fut particulièrement célèbre pour sa maîtrise de l’escrime du style Tori-ryu. Le père de Miyamoto quitta sa mère peu de temps après sa naissance. On raconte même que les rapports entre Miyamoto et sa belle mère étaient tendus…

A l’âge de huit ans, son oncle le prêtre Dorinbo se chargea de son éducation à cause des rapports conflictuels entre Miyamoto et son père. D’ailleurs on raconte qu’un jour le jeune Musashi osa remettre en question la maîtrise du sabre de son père. Par ailleurs, ce dernier lui lança d’abord son poignard puis son sabre. Celui-ci esquiva à chaque fois avant de prendre la fuite et de quitter le domicile familial. C’est ainsi qu’il partit vivre avec son oncle à Banshu.

Ses premiers combats légendaires

En 1599 alors agé de 15 ans, Miyamoto Musashi s’installe dans la province du Tajima et affronte un expert du sabre du nom de Akiyama.

Par ailleurs, le début du 17 ème siècle se caractérise par la scission en deux du Japon : 1) les généraux et daymyo (gouverneurs de provinces provenant de la classe militaire) en faveur du clan Toyotomi (originaires en grande partie de l’Ouest du Japon),

2) et les forces de l’Est dirigées par Ieyasu (originaires majoritairement du Kanto).

De plus, ces deux clans s’affrontèrent à de nombreuses reprises. Par ailleurs, la bataille la plus notable est celle de Sekigahara qui se déroula le 21 Octobre 1600. Le clan de l’Ouest fut mis en déroute par celui de l’est. D’ailleurs, le jeune Musashi avait rejoint le clan de l’Ouest ainsi que les troupes du clan Shinmen dirigées par Ukita Hideie. Cette bataille était pour lui l’occasion rêvée de montrer sa valeur de combattant. Suite à la défaite de son camp, Musashi s’isola dans les montagnes et voyagea beaucoup.

Ses combats face à Seijuro et Denshichiro du clan Yoshioka

A 21 ans il se rendit sur l’île de Kyoto. Le clan Yoshioka était composé de redoutables escrimeurs. Par la suite, Musashi affronta le 5ème chef du clan : Seijuro. Ce dernier était réputé pour ses talents de combattant. Le père de Musashi résidait alors à Kyoto. Ainsi, une victoire sur Seijuro était l’occasion rêvée pour montrer sa valeur à la fois à son père mais également à ses contemporains.

La bataille eu lieu hors de la capitale. Seijuro était muni d’un sabre alors que Musashi avait un bokuto (sabre de bois). Musashi sortit vainqueur de ce duel d’un coup de sabre. Suite à cette humiliation face à un adversaire à priori sans expérience, Seijuro renonça à la pratique des arts martiaux. Ainsi, il se rasa la tête et devint prêtre bouddhiste.

Il est à noté que Musashi arriva sur le champ de bataille délibérément en retard afin de déconcentrer son adversaire. Afin de laver cet affront, le frère de Seijuro, Denshichiro lança un défi à Musashi.

Le combat se déroula de nouveau hors de la capitale et comme la fois précédente Musashi arriva volontairement en retard sur le champ de bataille. Ainsi, cette stratégie perturba Denshichiro qui fut tué en l’espace de quelques secondes.

Son combat face au fils de Seijuro

Face à cette nouvelle défaite, le clan Yoshioka envoya Matashichiro (le fils de Seijuro) défier Musashi. La bataille se déroula cette fois au temple Ichijoji. Cependant, l’objectif du clan n’était pas d’organiser un duel mais bien une bataille. Le clan constitua alors une armée d’une centaine d’hommes. Musashi quant à lui refusa que ses disciples prirent part à la bataille.

Musashi changea alors de stratégie. Contrairement aux deux batailles précédentes, il se rendit en avance sur les lieux du combat. Ainsi, il perturba grandement Matashichiro et son armée. Paralysé par la peur, Matashichiro fut pourfendu net. De plus, beaucoup d’autres membres furent vaincus à leur tour par Musashi qui s’enfuit par la suite.

Son séjour à Nara et l’ouverture de son dojo

Après ses nombreuses victoires face au clan Yoshioka, Musashi se rendit à Nara. Par ailleurs, les moines bouddhistes de cette ville étaient réputés pour leur maîtrise des armes et principalement de la lance. Mushashi affronta cette fois un prêtre du nom de Ozoin. Armé d’un sabre de bois, Musashi prit le dessus sur son adversaire grâce à deux attaques. Ozoin fut impressionné par Mushashi. Par la suite, Ozoin l’invita à un fastueux repas où ils purent échanger sur les arts martiaux.

En 1607, Musashi se rend dans la province de Iga pour y affronter un dénommé Shishido. Par ailleurs, ce dernier était un expert au maniement du kusarigama ( chaîne-faucille). La bataille se déroula dans un champ, et Musashi gagna ce duel non sans difficulté en lançant son wakisashi ( sabre de petite taille semblable au katana). Shishido meurt sur le coup.

L’année suivante, Musahi se dirige vers Edo (la future capitale Tokyo) et ouvrit son propre dojo. Musashi est alors agé de 25 ans. Cette fois ci, il accepte le défi d’un homme du nom de Muso Gonnosuke. Musashi le bat sans difficulté à l’aide d’une bûche… Par la suite, une autre rencontre se déroula entre les deux hommes qui se solda par un match nul. Musashi résida à Edo pendant deux ans et releva de nombreux défis avant de se rendre sur l’île de Kyushu.

Le démon des provinces de l’Ouest : Sasaki Kojiro

Sasaki était réputé pour ses talents d’escrimeur, son étrange apparence, et sa longue et célèbre épée nomée « Perche à sécher ». En 1612, Musashi alors âgé de 29 ans se rendit dans la province de Kokura et demanda à rencontrer l’ilustre Sasaki. Finalement, le duel a été fixé au lendemain sur une île. Cependant sans aucune raison apparente, Musashi disparut de la circulation. En effet, ce dernier avait passé la nuit chez un grossiste et assura qu’il affrontera bien Sasaki Kojiro.

Le combat devait débuter à 7 heures du matin. Cependant, Musashi arriva sur l’île vers 11 heures. Ainsi, Kojiro en colère reprocha à Musashi son retard. De plus, fou de rage il finit par jeter son fourreau dans l’eau d’une manière très théâtrale. Musashi répliqua alors : « C’en est fini de toi Kojiro. Comment un vainqueur pourrait-il se défaire ainsi du fourreau de son arme ? »

Armé de son sabre de bois et en seulement deux coups, Musashi remporta ce duel. Une fois de plus, Miyamoto Musashi démontra ses talents de stratège en « usant » la patience de Sasaki et en arrivant en retard sur le champ de bataille. De plus, Musashi confectionna un sabre de bois plus long que celui de Sasaki. Par ailleurs, ce combat est considéré comme le dernier de ses duels. Par la suite, Musashi se consacra à d’autres arts comme la calligraphie, l’écriture, la peinture ou la philosophie et décéda le 16 Mai 1645.

Découvrez toutes nos armes pour le Kobudo en cliquant sur ce lien : https://www.bushiwear.eu/categorie-produit/equipements-sports-de-combat/armes-equipements/

Étiquettes : ,

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Related Post