BushiWear Blog,Karate Henri Plée (1923-2014)

Henri Plée (1923-2014)

0 Comments 13 h 56 min
Henri Plée
File written by Adobe Photoshop¨ 5.0

Considéré comme le “père du Karaté Européen”, Henri Plée fut effectivement l’un des premiers à promouvoir avec succès le karaté sur le “vieu continent”. Expert en boxe française, 10 ème dan de karaté, 5 ème dan de Judo et 3 ème dan en Aikido et 1er dan de Kendo, maître Plée possédait une immense connaissance des arts martiaux et sports de combat. Par ailleurs, il fit la promotion des arts martiaux aussi bien en Europe, qu’en Afrique ou au Moyen-Orient à travers de nombreux livres, magazines ou séminaires.

Les débuts dans les arts martiaux d’Henri Plée

Henri Plée est né en 1923 dans la ville française d’Arras. Il fut le fils unique d’Alcide Plée (maître d’épée réputé et pratiquant de boxe française), et de Raymonde Bastien. Ainsi, vers l’age de 5 ou 6 ans, le jeune Henri débute l’escrime et la boxe française auprès de son père. Des années plus tard, vers l’âge de 10 ans, il pratique également le liu-litsu et la gymnastique.

  En 1940 (en pleine seconde guerre mondiale), le jeune Henri doit interrompre ses études de médecine. En effet, lui et sa famille décident de quitter la ville de Toulouse afin de fuir les combats. Après la fin de la seconde guerre mondiale, ils s’installent à Paris. Peu de temps après, Henri découvre le judo au sein du dojo Mikonosuken Kawaishi. Élève doué, Plée participe à de nombreuses compétitions avec  succès . Entre 1948 et 1950, il publie à ses propres frais deux annuaires du judo  intitulés : Judo International. Ce livre proposait une liste des clubs de Judo présents en France et dans le monde. De plus, ce magazine proposait une liste de près de 3000 pratiquants. 

Le jeune Plée s’entraîne à la boxe française et découvre le Karaté

En 1946, Plée rejoint le club de Banville pour y pratiquer la boxe française. Le 27 octobre 1948, le magazine Life Magazine publie un article sur le Karaté. Cet article présente les deux karatékas Hiroshi Kamata et Gojuro Harada en pleine session d’entraînement. Ce serait à la suite de la lecture de ce magazine que Plée commença à s’intéresser au Karaté. Peu de temps après, il fait traduire quelques livres sur le karaté et s’entraîna seul pendant quelques années. De plus, parallèlement à son apprentissage du karaté, Plée continue à s’entraîner sérieusement au Judo. Ainsi, en 1949, Plée obtient sa ceinture noire en Judo. Autre point important, Plée est l’un des premiers judokas français à obtenir le shodan. En effet, il est le 96 ème judoka français à obtenir cette distinction.  En 1950, il publie une série de magazines à succès en français et en anglais. Il publie par exemple Budo Magazine Europe ou Judo Kodokan.

Rencontre avec Minoru Mochizuki et découverte du Karaté Shotokan

En 1951, Minoru Mochizuki (élève de Jigoro Kano et Morihei Ueshiba), s’installe en France. Mochizuki voyage dans toute la France pour y enseigner le Judo et l’Aïkido. Par la suite, Mochizuki fera la rencontre de Jim Alchiek. Ce dernier sera l’un des pionniers du Karaté et de l’Aïkido en France. Dans le même temps, Plée obtient son deuxième dan en 1952. Peu de temps après, lors d’une compétition de judo,  il fera la rencontre du célèbre historien des arts martiaux : Don Draeger. Peu de temps après leur première rencontre, Draeger lui fournit une vidéo d’une quinzaine de minutes d’un entrainement de karaté Shotokan (avec en vedette Isao Obata et Masatoshi Nakayama). On raconte qu’un jour, Plée invita Draeger à une session d’entraînement. Draeger pensait que ce qu’il voyait était de la boxe française. Plée de son côté affirma pratiquer du karaté. Suite à ça, Draeger lui aurait fourni la fameuse vidéo afin de le faire progresser. L’année suivante,  Plée écrit le premier livre sur le Karaté publié en Europe : Vaincre ou Mourir, l’esprit du Karaté-do. Ce livre augmenta l’intérêt du grand public pour le karaté (discipline peu connue à l’époque).

Ouverture de son dojo

En 1955, Plée ouvre son propre dojo à Paris : Le Karaté Club de France (KCF). Ce club deviendra à terme l’Académie Française des Arts Martiaux (AFAM). Par ailleurs, Plée enseigne dans  son dojo les quatre budos japonais  majeurs : Karaté, Judo, Kendo et Aïkido. Plée est également l’un des fondateurs de la Fédération Française de Boxe Libre. En 1956, Plée obtient son 3ème dan de Judo des mains du maître de Judo : Ichiro Abe. 

Quelques mois après, Hiroo Mochizuki (le fils de Minoru Mochizuki), arrive en France pour enseigner le Karaté. De plus, il donne le tout premier cours de Karaté en Europe au sein du dojo d’Henri Plée. Par ailleurs, de grands noms du karaté européen tels : Vernon Bell, Jurgen Seydel, Vladmiro Maltesti et Bernard Cherix ont participé à ce cours. 

Voyage au Japon, rencontre avec Yoshinao Nanbu et invitations d’experts japonais dans son dojo

Lors d’une visite au Japon, Plée fait la rencontre de Yoshinao Nanbu. Cet expert sera des années plus tard le fondateur du Nanbudo. Plée fut tellement impressionné par Yoshinao Nambu qu’il l’invita dans son dojo en 1964. Toutefois, Nanbu fut le dernier expert à enseigner au sein du dojo de maître Plée. En effet, ce dernier invita des karatékas comme : Taiji Kase, Hiroo Mochizuki, ou Tetsuji Murikami. Plée invita également Mitsusuke Harada, Keinosuke Enoeda ou Hiroshi Shirai. En 1967, il devient secrétaire général de l’Union Européenne de Karaté. La même année, Plée publie le livre intitulé : Karate : beginner to Black Belt

Distinctions personnelles et décès de Henri Plée

En 1972, il obtient son 8 ème dan des mains de Tsuneyoshi Ogura. Trois ans plus tard, la Fédération Française de Karaté (appelé autrefois la FFKAMA) lui décerna également ce grade. En 1984, Ogura lui décerne le grade de 9 éme dan. Trois ans plus tard, il lui décerne le 10 ème dan. En 1999, lors du festival des arts martiaux de Bercy , Plée est élu “Professeur du siècle”. De plus, il recevra ce titre des mains de Yoshinao Nanbu en personne. En 2008, le célèbre magazine Karaté Bushido lui décerne le titre de Chevalier dans l’ordre du mérite. La même année, il reçoit également la légion d’honneur. 11 ans après avoir été élu “Professeur du siècle”, Henri Plée reçoit le titre de “Katana d’honneur”. Par ailleurs, il devance pour l’obtention de ce titre des légendes des arts martiaux comme Dominique Valéra, Roger Paschy, Alain Sétrouk, et Yoshinao Nambu. Henri Plée meurt en 2014 à l’âge de 91 ans. Il aura consacré sa vie à enseigner et faire connaître les arts martiaux et principalement le Karaté à travers toute la France. 

Principaux livres de maître Plée en français :

  • L’art sublime et ultime des points de vie
  • Chroniques martiales
  • Karate par l’image Tome 1 : Toutes les bases du débutant à la ceinture noire
  • ABC du karaté-do
  • Art sublime et ultime des points vitaux

Documentaire sur maître Plée : https://www.youtube.com/watch?v=xTt_zQfgcgA

Découvrez notre équipement complet pour le Karaté : https://bushiwear.eu/categorie-produit/disciplines/equipements-karate/

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post

Somrack Khamsing Somrack Khamsing 

Véritable légende du Muay-thai, Somrack Khamsing fut l’un des combattants les plus craints du circuit. Célèbre pour sa technique de combat et sa décontraction sur le ring (certains parleront d’arrogance),