BushiWear Karate Gichin Funakoshi

Gichin Funakoshi

gichin funakoshi

Il est né en 1868 et est originiaire du district de Yamakawa à Shuri. Funakoshi était de frêle stature et vers l’age de onze ans il débuta la pratique du « Tode » (ancêtre du karaté) sous la férule de Yasutsune Azato. L’entraînement à cette époque se déroulait de manière secrète. Plus tard il s’entraina également avec Yasutsune Itosu. Azato et Itosu étaient deux des plus célèbres maitres d’arts martiaux d’Okinawa à cette époque.

En 1906, Azato décède et Funakoshi organise à Okinanawa la première démonstration publique de Karaté. En 1928 c’est devant la famille impériale à Tokyo que Funakoshi fait une nouvelle demonstration.

En 1922, Gichin Funakoshi réalise une nouvelle démonstration au Kodokan sur invitation de Jigoro Kano le fondateur du Judo. , Kano fut tellement impressionné qu’il demanda à Funakoshi de diriger une section Karaté au Kodokan, mais Funakoshi déclina l’offre.

La même année il rédige son premier livre : Ryukyu Kenpo Karaté ou “la voie de la main de Chine des Ryuku” qui présente le karaté tel que Funakoshi le pratiquait lorsque il arriva au Japon.

En 1935, un autre livre de Gichin Funakoshi paraît : « Karate-do Kyohan », ce livre est illustré avec ce qui sera plus tard l’emblème du style shotokan : le tigre-écusson. Ce livre montre l’évolution du style : en plus des chapitres consacrés aux techniques de bases et aux katas, certains chapitres sont également consacrés aux assauts conventionnels, mais également aux techniques de jambes quasiment inexistantes du Karaté okinawaien : comme le mawashi geri jodan (coup de pied circulaire au visage), ou les yokos-geri (coups de pieds latéraux).

Il est à noté que le Japon à cette époque méprisait tout ce qui avait trait à la Chine. Or le karaté signifie à la base la main (te) de Chine (kara).Mais « kara » signifie également « vide ». Afin de « dissimuler » l’origine Chinoise de l’art et de promouvoir plus facilement le karaté au Japon, Funakoshi fit du karaté l’art de la main vide et non plus l’art de la main de Chine. Ainsi le karaté est une discipline où l’on apprend d’abord à se défendre à mains nues ou vides, de plus le terme vide suppose également que chaque karatéka doit être dénué de mauvaises intentions…

Lorsque on demanda à Funakoshi pourquoi il nomma son style « Shotokan , celui-ci explique que le terme « shoto » qui signifie « vague de pins » était son nom de plume car il était également calligraphe. Shuri qui était l’ile natale de Funakoshi était entourée de collines couvertes de Pins.

En 1939, il ouvre son propre dojo qu’il nomme “Shotokan”. Malheureusement ce dojo sera détruit par les raids aériens Américains en 1945. La pratique du Karaté et des autres arts martiaux sera alors officiellement interdite. En 1949, certains de ses élèves vont former la JKA (Japan Karaté Association) : association qui contribua au développement des compétitions de Karaté. En 1957, Funakoshi décède à l’âge de 89 ans.

Étiquettes : ,

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post

Roger PaschyRoger Paschy

Véritable légende vivante des arts martiaux et sports de combat, Roger Paschy est célèbre pour avoir été plusieurs fois champion d’Europe de Karaté ou Full-Contact. De plus, il fut également